Nouveau!
Booktroc vous offres des points pour recevoir plus de livres!

 FAQ  Contact  Avantages
 
Rechercher un livre :       Recherche avancée

Catalogue : Littérature // Littérature française // Divers

Exhibition

Editeur : Editions Gallimard
De : Michka Assayas 
 
3 points
Disponible


J'ai ce livre


Acheter
Fiche technique | Avis des membres :

Plus de 25000 membres satisfaits, 14000 livres directement chez vous, echanges 100% garantis


Résumé




Amazon.fr

Exhibition commence dans la vallée de Chevreuse. Drôle d'endroit pour le déballage intime. Et pourtant, au fil des lignes apparaît Philippe. À moins que ce ne soit, évidemment, Michka Assayas en personne. L'enterrement de la mère de ses amis d'enfance permet au narrateur de se retourner sur les années passées. De "déballer" sur un père italien absent, sur une mère égocentrique, une grand-mère attentive. Sur les amis qui ont réussi. Ceux qui ont raté. Sur ses propres erreurs… Le sujet n'est pas nouveau mais il y a dans la prose d'Assayas, ironiquement désespérée, quelque chose de profondément mélancolique et attachant. Peut-être cela tient-il aussi à la description des années 80. De ce que ces années avaient de fou et d'excitant, entre engagement politique, passion, fourmillement de musiques, de recherches en tout genre. Les années rock dont Philippe connaît les moindres notes. Peut-être fut-ce d'ailleurs sa seule vraie passion tout au long de ces années ? Mais nous voilà maintenant en l'an 2000, où l'on ressort des placards la musique de ces années-là, où l'on cherche de nouvelles excitations sexuelles dans le vinyle, la soumission, où l'on se rencontre par écran interposé… Oui, décidément, ce roman transpire la solitude. Une solitude analysée, parfois recherchée. Des occasions manquées, des ratages professionnels, des amis en retrait… Des années Actuel au marasme d'aujourd'hui, c'est toute une génération qui perd ses repères, ses envies, ses rêves. Mais jamais, à l'image de Philippe, son humour désespéré. Ses interrogations sur l'évolution d'une société devenue malade d'images, d'exhibition, de cynisme touchent juste. L'enfant du rock a grandi, a vieilli. Et nous avec…

No Future disaient les punks à l'époque où l'on ne voulait vivre qu'au jour le jour mais où l'on savait intrinsèquement qu'il faudrait continuer à vivre demain. Michka Assayas – par ailleurs journaliste et auteur du mythique Dictionnaire du rock (c'était donc ça…) – offre, avec ce roman, une réflexion touchante et juste sur les années qu'on croit ratées. Celles qu'on ne rattrape jamais mais qui nous font avancer. Malgré tout. Un peu désespéré ? Non, juste actuel. --Marine Segalen
--Ce texte fait référence à l'édition




Broché
.




Extrait

La vallée de Chevreuse a vu sa population se modifier en profondeur entre la fin des années 70 et l'époque actuelle. La proximité de Paris n'était alors que virtuelle. On n'appelait pas les habitants de cette région des banlieusards : la voie ferrée qui menait de Paris à Saint-Rémy-lès-Chevreuse était encore désignée sous le nom de Ligne de Sceaux. Elle avait été construite à l'origine pour mener les Parisiens le dimanche à la campagne ; Orsay était alors « la perle de la vallée de Chevreuse », et de multiples auberges parsemaient leur route. D'abord, le développement du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) à Saclay donna une coloration particulière à la population qui habitait Gif-sur-Yvette, Orsay ou leurs environs. Ces nouveaux habitants détonnaient par rapport aux gérants de magasin, chauffagistes ou employés de sociétés de transports qui constituaient le fond de la population. Ces nouvelles familles se distinguaient par un ancrage politique profond — à gauche —, par une insatisfaction, une nervosité, surtout sensibles chez leurs enfants, avides de voyages, de lectures provocantes et de musiques revendicatives, autant de signes qui heurtaient la placidité de la population traditionnelle. Physiquement aussi, ils étaient différents. Leurs complets étaient taillés d'une façon plus stricte, leur coupe de cheveux était plus nette, ils portaient des pattes, des colliers de barbe, des complets en velours avec des pellicules sur les épaules, des sacs en bandoulière avec des fermoirs, des journaux bien pliés avec des caractères rouges, ils avaient des voix plus fortes, leurs phrases étaient plus longues et leurs rires plus clairs. Ils connaissaient le nom des cinéastes américains qu'ils prononçaient avec un accent bizarre de leur invention. Bref, en ce temps-là, la région leur appartenait.
© Gallimard
--Ce texte fait référence à l'édition




Broché
.








Voir l'ensemble des Descriptions du produit




Fiche technique

EditeurEditions Gallimard
AuteurMichka Assayas 
Nb de points3


Avis des membres :
 
Donner votre avis sur ce livre : Inscrivez vous ou connectez vous.

Recherchez des livres par auteur
 
   D'autres livres de : Michka Assayas
Ce livre vous plaît...
vous aimerez aussi :

Iacobus : Une enquête du moine-soldat Galceran de Born
3 points
Disponible
Bienvenue au club
3 points
Disponible
La Fête au Bouc
3 points
Disponible
Dernier inventaire avant liquidation
2 points
Disponible
France Belgique Suisse Luxembourg Grande-Bretagne Allemagne Espagne Italie                                                                        Mentions légales - ©booktroc.com - 2004/2006  
Partenaires : Echange jeux video avec Gametroc.com - Echange DVD avec Cinetroc.com